Thursday, September 27, 2018

Les progrès ébouriffants du péché originel


Les progrès ébouriffants du péché originel.

Du 15 février 1896 au 21 septembre 2018

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

1. Le dernier article de Uri Avneri (1923-2018), le père spirituel du journalisme israélien, qui entre 15 et 19 ans, brûlait des villages avec l'Irgoun, fut torturé et a échappé à plusieurs tentatives d'assassinat pour ses écrits dans  HaOlam HaZeh (un équivalent israélien du journal français Hara-Kiri), fut le premier israélien à rencontrer Yasser Arafat (après avoir franchi la ligne de front durant le siège de Beyrouth en 1982), fut attaqué et poignardé plusieurs fois, et s'est interposé, avec sa femme Rachel, comme boucliers humains contre les bombardements israéliens sur la Palestine en 2002.

https://www.veteranstoday.com/2018/08/07/who-the-hell-are-we-uri-avnery/

Publié le 4 aout 2018, 16 jours avant la mort d'Avneri, l'article mériterait d'être traduit en Français. Rien que le titre est déjà un peu difficile à saisir exactement. Je proposerais: "Mais quelle sorte d'enfoirés croyons-nous être?".

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

2. Dans le supplément hebdomadaire du quotidien israélien Yediot A'haronot, le 28 juin 2002, une interview de Yeshayahu Ben-Aharon, anthroposophe israélien, fils du seul politicien israélien qui eut le courage de s'élever publiquement en 1967 contre l'occupation des territoires palestiniens, Yitzhak Ben Aharon:

http://antroposofi.org/yediot.pdf

La encore il faudrait traduire entièrement. Juste un passage, là encore, humblement traduit par moi:

"La toute première condition pour que la politique israélo-palestinienne arrive un jour à s'échapper du cycle de violence perpétuelle, est d'arrêter complètement sa participation à la guerre mondiale entre le "capitalistan" occidental d'un coté contre "l'islamistan" extrémiste" de l'autre".

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

3. Dans l'interview, Ben-Aharon parle du "péché originel de la politique israélo-palestinienne". Il sait sûrement de quoi il parle. Theodore Herzl décrivait ainsi le sionisme, le 15 février 1896:
"un poste avancé de la civilisation, un rempart de l'Europe contre l'Asie, s'opposant à la barbarie"

https://www.herodote.net/15_fevrier_1896-evenement-18960215.php

Voici comment Herzl, révolté par l'antisémitisme européen et qui fut le témoin personnel de la dégradation publique du capitaine Dreyfus, justifie son projet aux yeux… des antisémites européens: S'offrir généreusement comme un "rempart" contre la barbarie… "asiatique"!!! 

Oui. "Asiatique".

Edward Saïd a fait l'archéologie méticuleuse de cette obsession européenne pour l'Asie, mais sans parvenir à l'expliquer ni la résoudre. Uri Avneri, René Girard, Jacques Derrida et Yeshayahu Ben-Aharon ont des idées similaires sur cet étrange mystère, qu'on peut aussi appeler le "péché originel", et des stratégies différentes mais convergentes, pour l'affronter et le détruire. Quand j'aurais le temps, j'espère, le sujet d'un prochain billet sur ce blog.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


4. Bien sur, la lutte contre la "barbarie asiatique" a infiniment progressé depuis 1896, et particulièrement depuis l'invasion de l'Irak en 2003: 135 universitaires Irakiens ont été victimes d'assassinats ciblés en seulement 3 ans d'occupation officielle par les forces occidentales, entre 2003 et 2006:

https://www.madaniya.info/2018/09/21/le-martyrologe-scientifique-irakien/

Recherche et article de René Naba, publié le 21 septembre 2018.

No comments:

Post a Comment